Que reste-t-il donc aux hébergeurs ? Si l'information pratique est préemptée par les grands distributeurs, sur quoi les petits établissements peuvent-ils donc